Découvrir la ville> Présentation d'Ingelfingen

Le mot de bienvenue de M. le Maire d’Ingelfingen, Michael Bauer
PNG - 95.6 ko

Nous sommes heureux de savoir que vous vous intéressez à notre commune. Lors de votre visite sur ce site ou sur celui d’Ingelfingen (ingelfingen.de), vous aurez un avant-goût des multiples curiosités qu’offre notre petite ville. Située dans le land du Bade-Wurtemberg, et plus précisément dans la région du Hohenlohe, idéalement blottie dans la charmante vallée viticole du Kocher, notre cité de 5550 habitants recèle de nombreuses possibilités de développement tant en ce qui concerne les zones d’activités que le périmètre résidentiel. Vous aurez également un aperçu de notre vie associative très diversifiée à Ingelfingen, que ce soit à Ingelfingen même ou dans les 7 villages qui lui sont admistrativement rattachés (Criesbach, Diebach, Dörrenzimmer, Eberstal, Hermuthausen, Stachenhausen, Weldingsfelden), l’ensemble formant la commune d’Ingelfingen.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir tout au long de ce parcours-promenade qui vous emmènera à la découverte de votre ville jumelée.

Cordialement à vous,

Michael Bauer,
Maire d’Ingelfingen

HISTOIRE : bref aperçu de d’histoire locale

Les nombreuses découvertes faites dans le sous-sol datent du néolithique, de la période de Hallstatt et de l’époque de La Tène, apportant ainsi la preuve que notre territoire est habité depuis 5000 ans au moins, avec toutefois des interruptions (voir le Musée géologique d’Ingelfingen / Muschelkalkmuseum).

Le nom d’Ingelfingen est cité pour la première fois en l’an 1080 après J.C. dans un document de l’abbaye bénédictine de Groß-Comburg, située tout près, entre Ingelfingen et Schwäbisch Hall.

La deuxième citation date de l’an 1248 lorsque le pape Innocent IV prend sous sa protection cette même abbaye et qu’il compte désormais parmi ses possessions, outre Stein et Künzelsau situés à proximité, les vignobles d’Ingelfingen.

Aux alentours de 1250, le seigneur du lieu, Kraft von Boxberg, fait édifier le château-fort de Lichteneck dont nous conservons aujourd’hui les ruines et qui fut probablement détruit au milieu du XVème siècle par la foudre.

En 1302, Ingelfingen apparaît sous le nom d’"oppidum", ce qui correspond à un lieu fortifié et, de ce fait, se voit conférer le statut de "ville" avec comme corollaire le droit de commercer, attribué en 1323 par l’empereur du saint Empire Louis IV (1287 ?-1347).

Durant la Guerre de Trente Ans, la ville a énormément souffert des épidémies récurrentes et des passages incessants des troupes. Malgré le soutien des comtes de Hohenlohe, la prospérité n’était pas vraiment au rendez-vous.

En 1701, le comte Christian Kraft de Hohenlohe arriva à Ingelfingen et édifia le nouveau château (Neues Schloss). Ingelfingen accède au statut de "résidence", ce qui entraîne pour la ville une période de prospérité.

En 1764, le comte Heinrich August von Ingelfingen fut élevé au rang suprême de "prince d’empire". Son fils, Friedrich Ludwig (Frédéric-Louis), dernier prince en résidence à Ingelfingen, aménagea dans les années 1782-1806 le faubourg dit "de Marianne" (Mariannenvorstadt), le transformant en quelque sorte en une zone artisanale avant l’heure. C’est ce même Friedrich Ludwig, qui en sa qualité de général à la tête des troupes prussiennes, perd la bataille de Iéna-Auerstedt contre Napoléon le 14 octobre 1806.

Des vestiges du passé aux réalités du présent

En 1805, la maison de Hohenlohe-Öhringen succéda à la maison de Hohenlohe- Ingelfingen. Le siège de la maison princière fut transféré à Öhringen. Avec la perte de la résidence et le retrait des administrations et des fonctionnaires, une nouvelle periode de déclin s’amorça pour Ingelfingen. De nombreux habitants émigrèrent, principalement vers l’Amérique du Nord, l’Angleterre et l’Irlande. D’autres cherchèrent de meilleures perspectives d’évolution dans les grandes villes en plein essor.

Le nouveau château (Neues Schloss), acquis en 1962 par la ville, fut rénové entre 1984 et 1988. Depuis, il abrite la Mairie et l’ensemble de ses services.

Entre 1998 et 2001, il fut procédé à la réhabilitation du "Schwarzer Hof" (Cour noire), une demeure aristocratique d’une grande importance culturelle et historique. Les associations de la commune ont trouvé là un espace idéal pour leurs locaux de permanence.

C’est en 1892 que fut fondée la coopérative viticole d’Ingelfingen, afin d’assurer à la viticulture une évolution digne de sa renommée. Actuellement, elle réunit la plupart des vignerons de la vallée du Kocher, avec en parallèle des domaines indépendants de grande qualité.

Durant la période 1857-1897, des recherches de houille ont abouti à la découverte... d’une nappe d’eau saline. Cette précieuse eau médicinale, adoptée depuis 1911 pour des cures minérales et thermales et qui correspond aux eaux de Bad Mergentheim (grande station thermale réputée à environ 30 km au nord d’Ingelfingen), est toujours potable et utilisable aujourd’hui. Cependant, les espoirs qui étaient nés de faire d’Ingelfingen une véritable station thermale ne se sont pas concrétisés.

Il n’en reste pas moins qu’Ingelfingen est actuellement un lieu de résidence et de séjour attractif disposant d’une infrastructure développée, d’une vie associative dynamique (une cinquantaine d’associations) et de moyennes entreprises (ETI) prospères et respectueuses de l’environnement.

Loin du stress et du brouhaha, la petite ville d’Ingelfingen est un lieu de résidence privilégié offrant une large palette d’activités, de lieux de repos et de loisirs. Cette cité viticole, située au milieu de la vallée du Kocher, est en mesure de proposer au visiteur non seulement de magnifiques paysages mais également un riche patrimoine culturel et historique.

Vous y trouverez nombre de sentiers de promenade, depuis le parc aménagé du Château (minigolf, piscine, terrain de boules, etc. jusqu’aux parcours et à la piste cyclable le long du Kocher, sans oublier les chemins qui serpentent à travers le vignoble, offrant une vue splendide sur la vallée. Ceux que la viticulture intéresse peuvent obtenir des informations sur les différents cépages en suivant un parcours pédagogique bien conçu.

Pour tester les vins locaux, il suffit de se rendre à la taverne de dégustation de la "Weinkellerei Hohenlohe". En outre, nos restaurants, auberges et hôtels vous accueillent avec une hospitalité soignée et vous proposent un grand choix de mets et de boissons dans la tradition locale ou de caractère plus international.

À Ingelfingen, c’est comme il vous plaira !
MAIRIE - BP 20002 - 42570 SAINT-HEAND CEDEX - Tel 04 77 30 41 23 - Fax 04 77 30 97 28