Découvrir la ville> L'église Saint-Joseph

Construite à partir de 1883, l’église Saint-Joseph a été conçue par Sainte-Marie-Louis-Jean PERRIN, dit Sainte-Marie PERRIN, élève et successeur de Pierre-Marie BOSSAN, l’architecte de Notre-Dame de Fourvière à LYON.
Cet édifice a remplacé une autre église, datant du XIVe siècle au moins, située sur la place Clémenceau et démolie car elle était vétuste.

Témoin des conceptions de l’architecture religieuse de la fin du XIXe siècle, l’église Saint-Joseph a été pensée jusque dans ses moindres décoratifs, ce qui lui confère une grande unité. La construction a été conduite quasi totalement en conformité avec le projet de l’architecte. Si l’on excepte le chœur, son plan est simplement rectangulaire, à la façon d’une « maison », pour représenter la « Domus Dei », maison de Dieu.
JPG


En façade, le portail, sans porche, est surmonté d’une sculpture due à DUFRENE (de Lyon), représentant le "Bon Pasteur", et d’un puissant clocher flanqué d’abat-sons en ardoise.



A l’intérieur, on remarque que les nefs latérales sont de même hauteur que la nef principale. A l’extrémité des collatéraux, on trouve deux groupes sculptés : à gauche, saint Joseph, patron de l’église, entouré de saint Pierre et de saint Paul ; à droite, la Vierge, remettant le rosaire à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne. Dans le chœur, l’autel est surmonté d’un baldaquin, comme à Fourvière.
JPG


Le baldaquin surplombant l'autel {JPG}
Le baldaquin surplombant l’autel


Le plus remarquable reste la décoration – intérieure et extérieure – d’un grand éclectisme, qui emprunte à des temps et des civilisations différentes : les palmettes des acrotères, par exemple, renvoient aux civilisations les plus anciennes de notre monde ; les taureaux du portail, outre le code religieux habituel, sont des représentations ancestrales de la force et de la puissance ; les rosaces, ornementation déjà au Moyen-Age des édifices religieux, rappellent le culte marial et le rosaire en honneur au XIXe siècle. Dans l’esprit de Sainte-Marie PERRIN, ces éléments devaient symboliser la quête spirituelle de l’homme, et conformément à ses convictions, la permanence de la foi et de l’Eglise chrétienne.


L’église Saint-Joseph est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 5 février 1982.
MAIRIE - BP 20002 - 42570 SAINT-HEAND CEDEX - Tel 04 77 30 41 23 - Fax 04 77 30 97 28