La Mairie> Interdiction du port de l'oreillette au volant à compter du 1er (...)

Le 26 janvier 2015, le ministre de l’Intérieur a annoncé 26 mesures pour une nouvelle mobilisation contre l’insécurité routière parmi lesquelles la mesure n°22 interdisant le port de tout dispositif susceptible d’émettre un son (de type écouteur, oreillettes, casque...) en conduisant un véhicule sur la voie publique.

Ainsi, à compter du 1er juillet 2015, il sera interdit aux conducteurs de porter à l’oreille tout dispositif susnommé.

Cette mesure s’applique à tous les usagers de la route circulant avec un volant (poids lourds, voitures) ou un guidon (moto, scooter, cyclomoteur, vélo).
L’interdiction ne concerne pas seulement la conversation téléphonique, mais également la musique et la radio, dès lors qu’elles transitent par un dispositif en contact avec les oreilles.

Cette infraction sera passible d’une contravention de 4ème classe (135 euros d’amende et un retrait de 3 points sur le permis de conduire).

Restent tolérés en conduisant les systèmes montés dans les véhicules ou dans les casques de moto, c’est-à-dire sans que l’on porte dans l’oreille, ni que l’on tienne en main l’appareil.

Les appareils pour les malentendants, ceux utilisés par les véhicules d’urgence ou pour la formation à la conduite sur un deux-roues motorisé restent également autorisés.

Téléphone et accidentalités : les chiffres

- La conversation téléphonique isole le conducteur de l’environnement routier : elle diminue de 30% les informations enregistrées par le cerveau, de 50% l’exploration visuelle de la scène routière, allonge les temps de réaction (+100 mètres à 130 km/h) et rend plus aléatoire la maîtrise des dépassements et des trajectoires.

- Téléphoner en conduisant multiplie par 3 le risque d’accident et près d’1 accident corporel sur 10 est lié à l’utilisation du téléphone au volant.

JPG - 136.7 ko
MAIRIE - BP 20002 - 42570 SAINT-HEAND CEDEX - Tel 04 77 30 41 23 - Fax 04 77 30 97 28