Développement Durable> Agenda 21 à Saint-Héand

Agenda 21, projet global de développement durable

Au printemps 2014, les services de l’État (DREAL) ont lancé un appel à projets afin de soutenir l’engagement de collectivités dans une démarche d’Agenda 21. Malgré les délais très courts imposés pour déposer une candidature, la municipalité a décidé de se saisir de cette opportunité qui correspond parfaitement à son projet.

En effet, la commune s’est engagée dans une démarche de développement durable et un Agenda 21 va permettre de structurer cette démarche tout en lui donnant une lisibilité forte, tant auprès des habitants que vis-à-vis de l’extérieur.
La municipalité a donc élaboré un dossier pour présenter la candidature de Saint-Héand, en concertation avec les établissements scolaires, la maison de retraite, Thalès...

À l’issue de cet appel à projets, la candidature de Saint-Héand, jugée excellente par les services de l’État, a été sélectionnée. Notons qu’il s’agit du seul projet retenu dans le département de la Loire.
Outre un aspect financier non négligeable (l’État apporte 50% du
financement nécessaire à l’élaboration de l’Agenda 21), ce label permet d’obtenir une reconnaissance de la commune et de ses actions par les institutions. Le projet de Saint-Héand a ainsi fortement retenu l’attention de Saint-Étienne Métropole qui apporte tout son soutien à la démarche et considère la commune comme un laboratoire.

C’est dire si les enjeux sont importants : non seulement la réussite de ce projet est essentielle pour la commune, mais elle conditionne aussi son identification et sa reconnaissance par ses partenaires.
Sans même attendre la réponse de la DREAL, la commune a impulsé la démarche en s’appuyant sur le comité consultatif « développement durable » composé d’élus et de citoyens non élus.

Mais qu’est-ce qu’un Agenda 21 ?

Il s’agit d’un projet global de développement durable qui articule l’ensemble des dimensions de la vie locale : l’économie, les dynamiques sociales, l’environnement, dans une approche fortement participative.
Un Agenda 21 fixe les objectifs de la commune à moyen et long terme : il s’agit, pour reprendre l’expression consacrée, « d’un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ».

Les Agendas 21 locaux sont issus de la déclaration de Rio en 1992 qui a mis en avant le rôle essentiel revenant aux territoires et aux collectivités locales en matière de développement durable.
L’agenda 21 local est une démarche volontaire portée par une collectivité ou un groupement de collectivités. Il se traduit, sur la base d’un diagnostic partagé, par une stratégie organisée autour d’axes prioritaires hiérarchisés et par un plan d’action territorial pluriannuel.

L’ambition d’une telle démarche est d’engager le territoire et ses habitants dans une démarche d’amélioration continue qui suscite des changements de comportements et des initiatives innovantes des acteurs du territoire.
La loi “Grenelle 2” du 13 juillet 2010 encourage les démarches d’Agenda 21 et les définit comme des projets territoriaux de développement durable (articles 252 à 254).

L’année 2015 sera ainsi pour Saint-Héand le temps de la construction de l’Agenda 21, véritable projet de développement durable de la commune qui sera mis en oeuvre au cours des années suivantes.

Un Agenda 21 doit répondre à 5 finalités essentielles :

- Lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère
- Préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources
- Epanouissement de tous les êtres humains
- Cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations
- Dynamiques de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Les deux premiers points renvoient directement aux enjeux climatiques et environnementaux
Les deux suivants sont d’ordre social et font référence au « bien vivre » et au « vivre ensemble »
Enfin, la dernière finalité est d’ordre économique.
JPG - 45.3 ko

L’Agenda 21 ne serait pas complet sans la démocratie participative

La concertation et la participation des habitants sont ainsi au coeur de la démarche. Un tel projet ne peut se décréter et repose sur la participation du plus grand nombre. C’est une des conditions de sa réussite.
L’Agenda 21 doit fixer des objectifs et préciser un programme d’actions permettant de les atteindre. Pour ce faire, une première étape consiste à établir un diagnostic et un état des lieux des « bonnes pratiques » car nous ne partons pas de rien. La commune a mis en place des initiatives, les écoles, les associations, les acteurs économiques aussi.

Dans un premier temps, il importe alors d’identifier ces bonnes pratiques, de les valoriser et de voir comment les améliorer en leur donnant plus de cohérence et de lisibilité :

- Charte zéro pesticide pour supprimer les produits phytosanitaires polluants
- Organisation des jardins familiaux mis en place par la commune
- Gestion de la forêt communale
- Création d’un pédibus pour les trajets scolaires.
- Pose de cellules photovoltaïques sur le toit de la salle de sport de Condelouse
- Remplacement, pour l’éclairage public, des lampes fluo 125 W et 250 W par des lampes à sodium de 100 W
- Pose de composteurs expérimentaux dans un ensemble de bâtiments d’habitat collectif en copropriété
- Dématérialisation des procédures administratives
- Fête du village en septembre 2014
- ...
MAIRIE - BP 20002 - 42570 SAINT-HEAND CEDEX - Tel 04 77 30 41 23 - Fax 04 77 30 97 28